Le site Euratlantique

La future clinique, une des opérations de Bordeaux Euratlantique, un programme de développement urbain d’envergure nationale 

Lancé en 2009 par la création d’une Opération d’intérêt national (OIN), Bordeaux Euratlantique est aujourd’hui l’un des plus grands programmes d’aménagement en France. En raison de son intérêt majeur, le projet d’urbanisme de la métropole bordelaise bénéficie d’un régime particulier et de l’engagement de l’Etat. A titre d’exemples, d’autres grands projets comme La Défense, les Aéroports de Paris ou encore Euroméditerrannée, ont également été déclarés OIN. 
Nouveaux quartiers, création d’un centre d’affaires international, construction de logements et d’équipements publics… Cette vaste opération, qui a notamment pour objectif de positionner Bordeaux au rang des métropoles européennes à l’horizon 2030, s’étend sur une surface de 738 hectares répartis sur les deux rives, entre Bordeaux (386 hectares), Bègles (217 hectares) et Floirac (135 hectares).

Cette démarche s’inscrit bien sûr dans le prolongement d’un autre grand projet : la mise en service de la nouvelle LGV, en 2017/2018, qui mettra Bordeaux à 2 heures de Paris.

Mis en œuvre par un Etablissement Public d'Aménagement (EPA) créé par l’État, le programme prévoit jusqu’à 2,5 millions de m² construits, répartis de façon équilibrée entre logements (15 000 logements, majoritairement aidés dont 25% de locatifs sociaux), bureaux (500 000 m²), commerces et équipements publics.

5 projets urbains inscrits dans ce programme ambitieux :

  • la future ZAC Bordeaux Saint-Jean Belcier (160 ha) nouveau quartier conçu par les lauréats du concours d’urbanisme Reichen et Robert & Associés
  • le projet Garonne Eiffel sur les communes de Bordeaux et Floirac, conçu par l’équipe TVK, site d’implantation de la future clinique
  • le projet Bègles Faisceau (140 ha) élaboré avec l’urbaniste Alexandre Chemetoff 
  • le projet Bègles-Garonne, à l'entrée sud du cœur de l'agglomération
  • à plus long terme, sera également intégrée la zone couvrant Floirac sud

Le projet « Garonne Eiffel », rive droite de la Garonne, accueillera la future clinique adjacente à la future salle de spectacle à Floirac

Ce projet urbain, sur Bordeaux et Floirac, sera déployé entre la Garonne et les coteaux et connectera les deux rives par trois ponts et une passerelle. La clinique sera, elle, reliée au cœur de Bordeaux et au futur centre d’affaires Saint-Jean Belcier par le pont Jean-Jacques Bosc, qui ouvrira fin 2019.

Composé de neuf quartiers anciens et nouveaux, ce territoire s’étend sur deux kilomètres de façade sur la Garonne pour contempler la ville de pierre du XVIIIème classée au patrimoine de l’UNESCO. 

Sur les 154 hectares de surface sont notamment prévus : 

  • 7 000 nouveaux logements
  • 154 hectares 
  • 30 hectares de futurs parcs
  • 12 500 nouveaux habitants
  • 3 ponts et 1 passerelle
  • 8 000 nouveaux emplois
  • 30 000 m² d’équipements publics
  • 20 000 m² d’hôtels
  • 150 000 m² de bureaux
  • 60 000 m² de logements

Plus d’informations sur le projet urbain Garonne Eiffel.

Les atouts de Floirac : l’accessibilité et une meilleure répartition de l’offre de santé sur la métropole

Les facilités d’accès à terme, la perspective d’un territoire en plein essor, les disponibilités et configurations de terrains à la mesure d’un pôle de santé ont été des atouts décisifs dans ce choix. 

Pour quelles raisons ? 

  • Son accessibilité facilitée : absence d’enclavement et proximité des grands axes 
  • Sa visibilité depuis les quais et l’autre rive 
  • Un meilleur drainage de la patientèle sud  
  • Sa proximité de la zone commerciale de Bouliac en forte croissance
  • Son accessibilité par les transports en commun 
  • Les places de parkings prévues sur le site, complété par le parking public de la future salle de spectacle, qui a un permis en phase de « recours des tiers » (instruit et accepté), sera achevée fin 2017 

Son positionnement géographique, et l’offre de soins réduite sur la rive droite (seulement 2 cliniques contre 12 établissements rive gauche), permettra notamment de rééquilibrer l’offre de soins sur la métropole. Un constat confirmé par l’étude Programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI), un dispositif du système de santé français ayant pour but la réduction des inégalités de ressources entre les établissements de santé. 

Située dans le prolongement du futur pont Jean-Jacques Bosc, la future clinique restera proche du centre ville tout en bénéficiant de larges facilités d’accès. Elle sera notamment accessible depuis les grandes axes comme la rocade, la route des coteaux, les Quais de Rive droite, ainsi que les accès autoroutiers A62 et A89.  

L'offre de soins sur la métropole bordelaise

Les projets d’ores et déjà engagés 

Extrait : Site de l’EPA Bordeaux Euratlantique 

  • La séquence Deschamps du Parc aux Angéliques avant la mise en oeuvre des différents quartiers. Conçus par les paysagistes Patrick Ecoutin et Pascal Cribier et alterne séquences plus contemplatives et ludiques. Livraison : octobre 2015. 
  • Un programme de bureaux et de logements porté par le Groupe Fayat va positionner le regroupement de ses filiales au plus près du pont de Pierre. Ce projet économique lancera le programme tertiaire de la rive droite en cohérence avec le centre d’affaires initié en rive gauche. Livraison fin 2017.
  • La relocalisation des pompiers de la rive droite : la nouvelle caserne du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) s’installera sur le secteur Deschamps à l’intérieur du périmètre du plan guide. Livraison : 2017 

Pour en savoir plus : 
Le site de Bordeaux Euratlantique
Le site internet de Bordeaux métropole
 

contenu modifié le 15/04/2016