Qualité

HAS

Nos engagements « Qualité »

Au même titre que tous les établissements de santé, la clinique du Tondu est contrôlée par la Haute Autorité de Santé (HAS). Elle est certifiée V2010 depuis avril 2013.

Notre établissement prône une réelle intégration de la culture qualité au sein de nos équipes. Le « service qualité » et gestion des risques coordonne la démarche qualité. La qualité et la gestion des risques font partie intégrantes des missions des responsables de l'établissement, en collaboration avec les différents comités et vigilances au sein de la clinique.

Rapports de certifictaion de la HAS :

Organisation de la démarche qualité – Gestion des risques

Qu’il s’agisse de la maîtrise du risque infectieux, de l’organisation et de la prise en charge du patient, des vigilances sanitaires, de la gestion de l’information, de la prévention…, la qualité et la sécurité des soins ainsi que la gestion des risques sont des préoccupations constantes au sein de la Polyclinique de Bordeaux-Tondu.

La politique qualité et gestion des risques est définie et révisée régulièrement. Elle est déclinée dans un programme d’actions annuel qui fait l’objet de suivis et d’évaluations.

Conformément aux évolutions réglementaires et dans le cadre de la certification de la HAS, la Polyclinique de Bordeaux-Tondu s’est dotée d’une organisation qui a pour missions d’identifier, d’étudier et de prévenir des risques potentiels pour ses patients, ses professionnels et l’ensemble de l’établissement.

L’établissement met en œuvre les moyens et les ressources nécessaires pour anticiper et prévenir les risques réduisant ainsi les conséquences des incidents difficilement maîtrisables.

La démarche qualité :

  • gestion des risques repose sur des comités qui sont les garants de la continuité de la démarche.

La direction a pour missions d’inciter, organiser, coordonner et déployer la démarche d’amélioration continue de la qualité à l’aide de différents outils, comités, équipes supports :

  • Conférence Médicale d’Etablissement (CME) a pour missions de définir conjointement avec la direction la politique : gestion des risques et de participer à la définition des orientations médico-chirurgicales de l’établissement.
  • Comité de Vigilance et des Risques (COVIRIS) a pour missions de coordonner l’ensemble des dispositifs de gestion des risques existants, d’identifier et d’analyser les risques a posteriori et a priori, de définir les priorités d’actions et de suivre leur mise en œuvre, d’évaluer l’efficacité des actions et de sensibiliser les professionnels.
  • Commission de Relations avec les Usagers et de la Qualité de la Prise en Charge (CRUQ) a pour missions de contribuer à l’amélioration de la politique d’accueil et de prise en charge des patients et de leurs proches ainsi que de veiller au respect des droits des usagers.
  • Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD) a pour missions de définir une stratégie de prise en charge de la douleur dans l’établissement et de coordonner les actions menées.
  • Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN) a pour missions de définir la politique de maîtrise du risque infectieux,  d’organiser et de coordonner les actions en matière de prévention et de lutte contre les infections nosocomiales. Ce comité s’appuie d’une équipe d’hygiène hospitalière pluriprofessionnelle.
  • Comité du Médicament et des Dispositifs Médicaux Stériles (COMEDIMS) participe à la définition de la politique du médicament et des dispositifs médicaux stériles, ainsi qu’à l'élaboration des recommandations en matière de prescription et de bon usage des médicaments et des dispositifs médicaux stériles et de lutte contre la iatrogénie médicamenteuse.
  • Comité de Sécurité Transfusionnelle et d'Hémovigilance (CSTH) veille au bon usage des produits sanguins.
  • Comité de Liaison en Alimentation et Nutrition (CLAN) a pour missions d’améliorer la qualité de la prise en charge nutritionnelle des patients.

LES INDICATEURS QUALITE IPAQSS

 

Les vigilances

Ensemble d'actions portant sur une surveillance attentive et soutenue d'activités liées au fonctionnement de l'établissement et à la prise en charge du patient :

  • L'hémovigilance : ensemble des procédures garantissant la sécurité et la traçabilité de l'acte transfusionnel,
  • La pharmacovigilance : prévention et surveillance du risque d'effets indésirables résultant de l'utilisation des médicaments,
  • L'infectiovigilance : prévention et suivi des infections nosocomiales,
  • La matériovigilance : prévention et suivi des matériels médicaux,
  • L'identitovigilance : ensemble des procédures qui permettent une identification fiable, cohérente et unique des patients.

La sécurité des biens et personnes

Les actions portant sur la sécurité incendie, les accidents corporels (chute, bris de dents etc.)  et la prévention des pertes ou vols.

Le Bon usage du médicament

La prise de médicaments n’est pas un acte anodin. Mal utilisé ou à dose inappropriée, son efficacité diminue et ses effets indésirables peuvent s’accroître. La Polyclinique rencontre chaque année, lors de la "semaine sécurité des patients", les patients, leur entourage et les visiteurs pour les sensibiliser au "Bon usage des médicaments" ; par le biais d'ateliers et campagne d'affichage interne. Ces rencontres permettent d'expliquer entre autre l'éventuel réévaluation du traitement lors d'une hospitalisation.
http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/medicaments/le-bon-usage-des-medicaments

Les fiches "Bon usage du médicament" (BUM) sont publiées par la Haute autorité de santé (HAS). Elles ont pour but de faire connaître les résultats de l’évaluation d’un médicament ou d’une classe thérapeutique par la Commission de la Transparence (CT).
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/r_1500923/fr/syntheses-d-avis-et-fiches-bon-usage-sur-les-medicaments?portal=r_1456073

Mes médicaments à la Clinique

Lors de mon admission, que dois-je faire ?

  • Apportez vos dernières ordonnances
  • Signalez les médicaments pris sans ordonnance (automédication, phytothérapie, homéopathie….)
  • Si vous avez apporté vos traitements habituels, signalez-le à l’infirmière qui s’occupe de votre admission

Pendant l’hospitalisation, que dois faire faire de mes médicaments ?

  • Remettez tous vos médicaments à l’infirmière qui s’occupe de vous
  • Ils seront isolés à votre nom dans l’armoire à pharmacie du service

Pourquoi ne puis-je pas garder les médicaments avec moi ?

  • Tous les médicaments prescrits pendant votre hospitalisation sont fournis par la pharmacie de la clinique : il peut s’agir du même médicament, d’un générique, ou d’un équivalent thérapeutique
  • Pendant votre hospitalisation, le médecin adapte votre traitement à votre état de santé actuel. Il vous informera des modifications apportées.
    • Il est important de ne pas prendre d’autres médicaments que ceux prescrits par le médecin : des réactions entre les différents médicaments peuvent exister et risque d’entrainer de graves complications (surdosage, effets indésirables, interaction….)
    • Exceptionnellement, si la pharmacie de la clinique ne dispose pas des traitements que vous prenez habituellement, vos médicaments personnels pourront être utilisés sur accord du médecin

A la sortie, vais-je récupérer mon traitement habituel ?

  • A la fin de l’hospitalisation, le médecin vous remet une ordonnance de sortie et vous fournira les informations nécessaires. Le traitement peut être différent de celui que vous preniez chez vous
  • L’infirmière vous rend les médicaments que vous lui avez remis à l’entrée. Cependant, les médicaments arrêtés ne vous seront plus utiles, et pourront être détruits, avec votre accord, à la clinique.

L’écoute du patient

La Polyclinique de Bordeaux-Tondu, sa direction et l’ensemble des professionnels qui exercent sont sensibilisés à l’écoute des patients : l’écoute de vos inquiétudes, de vos appréhensions, de vos angoisses, de vos réclamations, ou de vos plaintes. Les enquêtes de satisfaction sont des outils de recueil de vos remarques.

L’écoute active de nos professionnels, sensibilisés à recueillir vos remarques concernant votre prise en charge, et à y répondre dans les plus brefs délais ; notamment vous aurez la visite avant votre départ du responsable du service pour recueillir vos remarques.

Les réclamations écrites, à adresser au Directeur de l’établissement. L’analyse régulière de l’ensemble de ces données nous permet de déterminer et de mener les actions d’amélioration nécessaires pour garantir votre satisfaction à tous les niveaux de votre prise en charge.

CRUQ

Commission des Relations avec les Usagers et la Qualité de la prise en charge.
(Décret n° 2005-213 du 2 mars 2005 - J.O. du 4 mars 2005)

Quelles sont les missions de la CRUQ ?

  • Veiller au respect des droits des usagers,
  • Faciliter leurs démarches concernant leurs plaintes ou réclamations, les informer sur les voies de recours et de conciliation,
  • Contribuer à l’amélioration de la politique d’accueil et de prise en charge des patients et de leurs proches.

Comment les plaintes adressées à la clinique sont-elles traitées ?

1. A la réception de la plainte ou de la réclamation adressée à la clinique, le Directeur répond dans les meilleurs délais et informe si nécessaire le plaignant de sa possibilité de saisir le médiateur de la Commission des Relations avec les Usagers et de la Qualité de la prise en charge (CRUQ) ou informe le plaignant qu’il procède directement à cette saisine. Le plaignant peut aussi saisir directement le médiateur de la CRUQ en déposant sa plainte ou réclamation à l’accueil à l’attention du :

  • Médiateur médecin si la réclamation est d’ordre médical
  • Médiateur non médecin pour tous les autres domaines

2. Le médiateur rencontre le plaignant

3. Le médiateur adresse le compte-rendu de la rencontre au Président de la commission qui conjointement  le Directeur prennent une décision.

Membres de droit de la CRUQ :

  • Président de CRUQ : Dr PHELINE, Chirurgien vasculaire
  • Médiateur médecin : Dr PHELINE, Chirurgien vasculaire
  • Médiateurs suppléants médicaux : Dr LE CLOUEREC, Chirurgien orthopédiste et Dr DISSOUBRAY, cardiologue
  • Médiateur non médical : Mme GILLE, Directeur de la clinique
  • Médiateur suppléant non médical : Mme AUBERTIN, Infirmière
  • Représentants des usagers : Mme LEUDE et Mme NOGUE
  • Représentants des usagers, suppléant : Mme LABORIE

contenu modifié le 03/05/2017