La future clinique

La future Polyclinique Bordeaux Tondu : un nouveau site en 2018, rive droite, à Floirac

Résolument tournée vers l’avenir depuis sa création en 1914, la Polyclinique Bordeaux Tondu a toujours su conjuguer professionnalisme, performances médicales et innovations. Aujourd’hui, l’établissement confirme son dynamisme en s’engageant dans un nouveau projet : la construction d’une nouvelle polyclinique à Floirac. 
Conçue par le cabinet d’architecture Blezat et le promoteur et investisseur le Groupe Cardinal, dans le cadre de l’ambitieux programme d’aménagement métropolitain, Bordeaux Euratlantique, elle ouvrira ses portes en 2018 sur la rive droite. Elle sera située sur la ZAC des Quais, à côté de la future salle de spectacle et dans le prolongement du futur pont Jean-Jacques Bosc. Optimisation des bâtiments et des espaces, acquisition de matériels de pointe, facilité d’accès,… L’établissement contribuera en outre à rééquilibrer l’offre de soins dans la Métropole essentiellement concentrée sur la rive gauche, 12 cliniques et 3 hôpitaux, contre 2 sur la rive droite. Retour sur un projet d’envergure. 


Perspective de la polyclinique en 2018 – non contractuel
Choix des matériaux et coloris en finalisation d’ici le dépôt du permis de construire

Vaste bâtiment de consultation, espaces verts, parkings, parcours de santé… Un site liant performance médicale, facilités d’accès et conditions d’accueil optimales 

Situé entre l’espace public paysager, les rues de la Garonne, des Carrelets et Alfonsea, le site s’étend sur un terrain de 14 400 m2 sur la ZAC des Quais à Floirac. La clinique fera environ 9 500 m2  hors locaux techniques, le bâtiment de consultation 4 200 m2, et un espace parking d’une centaine de places, qui sera complété par les places de parking disponibles dans le parking silo jouxtant la clinique, à environ 400 m. 
Composée de 2 bâtiments, l’un dédié aux consultations, à l’imagerie (radiologie), au laboratoire d’analyses médicales, l’autre dédié à l’hospitalisation, elle déploiera ses services sur 3 niveaux, comprenant les services de soins suivants :  

  • Accueil, radiologie, service de dialyse, laboratoire, urgences, cafétéria, restaurant, cuisine, pharmacie et locaux techniques 
  • Services administratifs, accueil ambulatoire, service de chimiothérapie, bloc opératoire, stérilisation, cabinets de consultation, parkings 
  • Services d’hospitalisation, locaux techniques, cabinets de consultation et parkings. 

Autre nouveauté pour le personnel et les patients : l’aménagement d’espaces paysagers, la création d’un parcours de santé dans le prolongement de l’espace public paysager
Enfin, la future clinique sera plus accessible pour les patients et les accompagnants tant par sa situation, en face du pont futur pont Jean-Jacques Bosc, proche de la rocade et des quais, que par ses nombreux parkings. 

Prise en charge ambulatoire renforcée, développement du service d’accueil et de soins, optimisation du plateau technique... Point sur les nouveautés et atouts en 2018 

Tout en conservant ses pôles d’excellence chirurgicale et son pôle médical (médecine polyvalente, service du sommeil, Soins de Suite et de Réadaptation), la future clinique poursuivra le développement de la RRAC (récupération rapide après chirurgie) et de la chirurgie ambulatoire (intervention chirurgicale ne nécessitant aucune nuit sur place). Ceci répond aux souhaits des patients (gain de temps notamment), à un enjeu sanitaire (diminution des durées de séjours, diminution du risque d’infection nosocomiale, maintien de notre système de santé), et aux directives de l’ARS, Agence régionale de santé.

Le service d’accueil et de soins, créé en octobre 2013 au sein de la polyclinique, est reconduit sur la rive droite. Sans se substituer aux services d’urgences de la métropole, il permet à des médecins de ville d’adresser un patient pour des examens complémentaires si besoin. Ce service collaborant étroitement avec les médecins exerçant dans le bâtiment de consultations forme une « maison médicale pluridisciplinaire » et constitue une réponse aux besoins de la population, avec des délais d’attente courts et une qualité de prise en charge optimum.

Enfin, le plateau technique sera optimisé, et intégrera notamment une salle hybride d’imagerie interventionnelle. 

En bref, parmi les atouts de la future clinique :

  • Des pôles d’excellence chirurgicale conservés 
  • Un pôle médical renforcé (médecine polyvalente, Soins de Suite et de Réadaptation, SAS, service d’accueil et de soins)
  • La chirurgie ambulatoire développée : aujourd’hui à 60% > à 70% de l’activité en 2018
  • 1 bâtiment entier dédié aux consultations 
  • Un plateau technique optimisé…

Calendrier prévisionnel au 06/10/2015

  • Jusqu’à l’été 2016 : dossiers réglementaires en cours d’instruction
  • Dernier trimestre 2016 : démarrage des travaux et pose symbolique de la première Pierre
  • Fin 2018 : déménagement 

Chiffres-clés 

  • Terrain : 14 400 m²
  • Clinique : 9 500 m² 
  • Consultations : 4 200 m² 
  • Capacité parkings : une centaine de places

Un projet architectural liant exigences médicales et programme Euratlantique

Au-delà des particularités médicales, l’une des spécificités du projet de future clinique est d’avoir été conçue pour intégrer un vaste programme d’aménagement. Le cabinet d’architecture Blezat et le promoteur immobilier le Groupe Cardinal, ont ainsi dû penser le futur établissement dans la continuité d’un espace, tant au niveau des matériaux (le béton blanc, acier corten, enduit clair, toitures végétalisées…) que de l’aménagement paysager ou encore la conception des façades. 

Le parti pris architectural : un projet dialoguant avec les secteurs identifiés de la ZAC des quais de Floirac :

  • Une grande salle de spectacles et espace public paysager à l’ouest
  • Des bâtiments d’habitation longeant l’avenue de la Garonne au nord et la rue des Carrelets à l’est
  • Des parkings silos et bâtiments d’activités greffés sur la rue Alfonséa au sud
  • Ainsi, à l’inverse d’une construction monolithique et monumentale, l’architecture de la clinique est fragmentée par des volumes distincts posés librement sur un socle. L’ensemble bâti constitue une « passerelle » entre l’architecture publique de la future salle de spectacles et l’architecture domestique des immeubles d’habitation. 

Les contraintes spécifiques au vaste programme d’aménagement Euratlantique :
Réalisé en collaboration étroite avec la ville de Floirac, l’architecte de la ZAC et la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB), le projet de la future clinique a dû prendre en considération plusieurs paramètres comme la gestion des nuisances visuelles et acoustiques. 

  • Autre facteur important : l’intégration urbaine :
    • Au nord et à l’est : front bâti aligné sur l’avenue de la Garonne et la rue des Carrelets.
    • A l’ouest : prolongement de l’espace public paysager via le parc de stationnement engazonné et arboré

Les exigences particulières liées à la conception d’un projet d’établissement médicalisé comme celui de PBT :

  • Identification naturelle des accès et des circuits extérieurs et intérieurs : repérage des patients, visiteurs, personnel, logistique, services de sécurité
  • Optimisation des parcours (distances et proximités)
  • Proximité des stationnements
  • Qualité du traitement d’air
  • Traitement acoustique des espaces intérieurs et extérieurs
  • Mutualisation des locaux techniques
  • Architecture flexible et évolutive (extensions et surélévations) 

Quelques exemples de projets semblables réalisés par le Cabinet Blezat

Pour être informé en temps réel sur les étapes du projet, n’hésitez pas à consulter la rubrique Actualités de notre site internet et sur notre page Facebook
En savoir plus sur le programme Bordeaux Euratlantique.  
Crédits photos : cabinet Blezat

contenu modifié le 28/04/2016