Future Clinique à Floirac : point sur le projet avec Sophie Gille, Directrice du Tondu

Après plus de 100 ans au cœur de Bordeaux, la Polyclinique Bordeaux Tondu déménagera Rive droite en 2018 au sein de nouveaux locaux, plus accessibles et plus performants. Plus qu’un établissement moderne et parfaitement intégré dans son nouvel environnement, la future clinique du Tondu viendra combler un déficit de structures de santé de ce côté de la Garonne. Sophie Gille, Directrice de la polyclinique fait le point sur cet ambitieux projet qui s’inscrit dans le vaste programme d’aménagement de Bordeaux Euratlantique

Pourquoi avoir décidé la construction d’un nouvel établissement à Floirac ? 

Proposer de meilleures conditions d’accueil aux patients et leurs familles est bien sûr LA première raison qui a présidé au lancement du projet. Mais pas seulement ! Depuis la création de la polyclinique, en 1914, nous avons pu observer de nombreuses évolutions tant en termes médical et technique, qu’en matière de normes des structures de santé, mais aussi de l’environnement urbain bordelais ou encore de l'offre de soins sur la métropole. De plus, malgré des efforts d’adaptation et de rénovation, les bâtiments de la rue du Tondu sont apparus vieillissant, et de moins en moins adaptés aux besoins de nos pôles d’excellence. A cela s’ajoute une accessibilité de plus en plus réduite, du fait de sa situation en plein cœur de Bordeaux. 

Située derrière la salle de spectacle Bordeaux Métropole Arena, à Floirac, dans le prolongement du futur pont Jean-Jacques BOSC, la clinique bénéficiera d’une surface de stationnement de plus de 100 places (sans compter le parking de la future salle de spectacle situé à 400 mètres et qui sera aussi ouvert) et d’une meilleure accessibilité depuis les grandes axes (rocade, route des coteaux, quais rive droite, accès autoroutiers). 
Au-delà de ces meilleures conditions d’accueil, la future clinique, qui a reçu l’accord de l’Agence Régionale de Santé (ARS), permettra de rééquilibrer l’offre de soins Rive droite, qui compte actuellement deux structures contre une douzaine d’établissements, rive gauche. 

Comment appréhende-t-on un tel projet ?  

Nous nous sommes entourés de spécialistes. Le groupe Cardinal, promoteur immobilier, à qui nous louerons, ainsi que le cabinet  BLEZAT Architectes Associés, tous deux reconnus pour leur expertise et leur expérience pour la construction de cliniques, maisons de santé ou EPHAD. Cette collaboration tripartite a été guidée par une même volonté de réaliser un établissement de haute qualité, un objectif qui s’est traduit jusque dans le choix de couleurs, l’aménagement des parvis ou encore les essences des arbres. 
Pour la réussite du projet, nous souhaitions aussi susciter l’adhésion du plus grand nombre, depuis les équipes de la polyclinique aux collectivités et institutions situées sur le périmètre de Floirac. Nous avons constitué des groupes de travail pluridisciplinaires pour la conception de la clinique, et les praticiens se sont associés pour créer le futur bâtiment de consultations qui sera relié par un large couloir à la clinique. Les professionnels sont par ailleurs associés à une consultation pour le choix du futur nom de la clinique. 

Les domaines d’intervention de la future clinique évolueront-ils ?  

La totalité de nos compétences actuelles sera reconduite. Les pôles d’excellence qui font la réputation de la clinique aujourd’hui seront renforcés à Floirac. Je pense notamment aux domaines de la chirurgie bariatrique, à l’ORL, la pédiatrie, ou encore des interventions en chirurgie maxillo-faciale sans oublier le pôle locomoteur et vasculaire… Fidèles à notre volonté d’innover, nous renforcerons les modalités de prises en charge modernes telles que l’ambulatoire et la récupération améliorée après chirurgie. Bien sûr, nous serons attentifs aux besoins exprimés par l’Agence Régionale de Santé dans le cadre du schéma régional d’organisation sanitaire. 

Quelles sont les prochaines étapes du projet ? 

Nous avons obtenu l’autorisation de transfert de nos activités par l’ARS le 29 décembre 2015. Le permis de construire a été obtenu le 12 juillet 2016. Les travaux de construction devraient débuter au dernier trimestre 2016 pour un déménagement fin 2018. Quant au nom de la future clinique… la consultation est encore en cours !

contenu modifié le 27/07/2016